Category: Vol. 3 No 4

Evaluation d’impact de la diversification des exportations sur la croissance économique au Maroc : Application économétrique

Auteur 1 : Bahajji SaidAuteur 2 : Chahdi Ouazzani Aicha Mots clés : Economie, Structure, diversification, productivité, exportations, croissance Résumé: Dans un contexte mondiale caractérisé par l’instabilité et la fluctuation des recettes d’exportations, les taux de croissance économique enregistrés récemment par le Royaume du Maroc…

L’Evolution des nouvelles formes de travail dans les entreprises marocaines après l’application du nouveau code de travail, analyse statistique des tendances entre 2009 et 2015

Auteur : EL ANSARI Younes Mots clés : code de travail, relations de travail, Zone grise d’emploi, CDD , CDI, Interim. Abstract Résumé: Dans le contexte marocain, depuis l’avènement en 2003 du nouveau code du travail, de nouvelles formes de relations de travail devaient émerger…

Estimation du désalignement du taux de change du dirham par rapport a son niveau d’équilibre par la méthode BEER a l’aune de la mise en œuvre de la réforme de change

Auteur 1 : ICHOU Mohammed AdilAuteur 2 : CHAGRAOUI wafaaAuteur 3 : BAKOUR ChafikAuteur 4 : ICHOU Radia Mots clés : Taux de change effectif réel ; taux de change d’équilibre ; mésalignement ; fondamentaux Résumé: La volatilité constatée des taux de change réels dans…

Les déterminants de la viabilité financière des associations de microcrédit marocaines : Une analyse par données de panel (2003-2017)

Auteur 1 : ADASKOU Mohamed,Auteur 2 : HSSOUNE Abdelkarim, Mots clés: Microfinance, viabilité financière, capitaux propres, taille, Management et portée, Maroc. Résumé: L’objectif ici de cette étude est de tester différentes hypothèses relatives aux approches de la microfinance (l’approche des institutionnalistes et celle des welfaristes)…

Contribution to the analysis of the Moroccan dirham exchange rate volatility : Econometric modeling using the asymmetric TGARCH model

Auteur 1 : Khattab Ahmed,Auteur 2 : Salmi Yahya, Mots clés: Volatilité, taux de change, ARCH, modèles asymétriques TGARCH, Kurtosis,AKAIKE Information Critierrium. Résumé: Le contexte générale de cette étude est lié directement à la réforme du régime de change appliqué au Maroc en passant vers…

L’évolution de la gestion des compétences selon la norme ISO 14001 : Une analyse comparative entre les versions ISO 14001:1996 et ISO 14001:2015

Auteur 1 : BAKKALI Anouar,Auteur 2 : BAKKALI Imad, Mots clés : norme ISO 14001 – gestion –compétences – Connaissances organisationnelles. ABSTRACT Résumé : La gestion des compétences a permis de reconsidérer l’approche de la gestion des ressources humaines dans la norme ISO 14001. Par…

Auteur 1 : ELKHALFI Oussama
Auteur 2 : CHAABITA Rachid
Auteur 3 : GUEMIMI Chafik


Mots clés :

L’écart salarial, La méthode de décomposition d’Oaxaca et Blinder, Le marché
d’emploi


Résumé:

La majorité des études et des analyses menées en termes discrimination de genre sur le marché
du travail aboutissent que les hommes et les femmes ne sont constamment pas domiciliées à la
même enseigne. La présente étude s’est interrogée sur l’écart salarial entre les hommes et les
femmes au Maroc, mais cette fois exclusivement au niveau des diplômés de l’enseignement
supérieur à savoir comment leurs aptitudes sont appréciées sur le marché d’emploi. Dont
l’objectif principal est de savoir s’il existe des effets discriminatoires au niveau des
compétences élevées. À partir d’une base récente de données provienne de l’enquête nationale
d’emploi en 2018. Il a été conclu que l’écart de salaire entre les hommes et les femmes
diplômées au Maroc s’était réduit dans le public, mais considérablement dans le privé. Nous
avons utilisé la méthode de décomposition d’Oaxaca et Blinder. L’estimation a révélée que les
femmes diplômées sont rémunérées de 19.45 % moins que les hommes diplômés de 36.95 %
inexpliqué. Ce taux traduit ainsi la discrimination à l’égard des femmes même s’elles disposent
un stock de capital humain élevé. Par ailleurs, les différences des caractéristiques expliquent
quant à elles, la présence de -17,50 % indiquant ainsi que l’écart opère en faveur des femmes.
Nous conclusion que les femmes diplômées subissent une sous-estimation de leurs compétences
sur le marché d’emploi.




Publié

01/03/2021

Vol. 3 No 4 (2021)

Rubrique

Articles