Auteur 1 : Ibtissam M’HARZI ALAOUI


Mots clés:

finance participative, banque participative, perception des consommateurs.


Résumé:

L’existence de banques participative représente un phénomène observé dans de nombreux pays aujourd’hui, y compris dans des pays à forte minorité musulmane, notamment l’Europe et les États-Unis. Ainsi, au fil des années, le secteur des banques participative s’est projeté dans une sphère où le taux de croissance se révèle très enviable. En dépit de l’engouement suscité par la finance participative au niveau international, le contexte marocain tarde encore à l’adopter pleinement et le potentiel d’intégration des banques participative s’avère pour l’heure limité. L’objectif de cette étude vise à mettre en lumière sur les facteurs expliquant cette timide percée de la finance islamique, notamment la perception des consommateurs. La collecte des données a été faite sur la base d’un questionnaire administré à de 537 enquêtés. Ensuite, l’analyse détaillée et l’interprétation des données recueillies pour l’étude ont été discutées en détail à l’aide de l’outils statistique d’IBM SPSS. Les résultats obtenus montrent que la moitié des interrogés (près de 58%) témoignent d’une réelle intention d’ouvrir un compte dans une banque participative. Cependant, une très grande proportion (près de 41%) préfère garder leurs comptes conventionnels. Ce constat nous amène à̀ nous interroger sur les facteurs expliquant ces résultats obtenus.




Publié

15/12/2021

Vol. 3 No 9 (2021)

Rubrique

Articles