Auteur 1 : Camélia SEHAQUI


Mots clés:

Banque participative, gestion de risques, risque de contrepartie.


Résumé:

Le métier bancaire et particulièrement l’octroi de crédits ou de financements, revêt une importance toute particulière, surtout pour les entreprises qui constituent le moteur de l’économie marocaine. Elle est fondée sur la confiance qui peut être excessive, non calculée ou bien tout simplement non fondée. C’est pour cette raison que le banquier doit évaluer le plus correctement et le plus objectivement le risque qu’il compte octroyer, dont le risque de contrepartie. L’objet de cet article est de présenter d’abord les risques auxquels la banque participative fait face, et d’étudier notamment le risque de contrepartie nommé aussi risque de crédit ou de financement, objet de notre étude et décrire le processus d’évaluation et de gestion de ce dernier dans les banques participatives marocaines. Pour ceci, nous avons opté pour une recherche qualitative comme première phase de recherche et principalement une approche subjective qui vise à comprendre et analyser la gestion du risque de contrepartie afin de le minimiser. Cette étude permet de comprendre le fonctionnement des banques participatives marocaines en matière d’évaluation et de gestion de risque de contrepartie et montrer son importance dans la tarification des produits participatifs afin d’assurer une bonne stabilité bancaire.




Publié

15/12/2021

Vol. 3 No 9 (2021)

Rubrique

Articles