Auteur 1 : Abderrahim FERROUD
Auteur 2 : Zakaria BENJOUID
Auteur 3 : Youness DABNICHI


Mots clés:

Croissance Economique, Chômage, Economie marocaine, Maroc.


Résumé:

On remarque qu’aujourd’hui, les débats sur la croissance économique et le chômage ont pris une place primordiale dans les stratégies de développements des pays et surtout sont au cœur des politiques économiques. Si la relation entre le chômage et la croissance économique est corrélativement bien acceptée à court terme ; « au cours du cycle économique », cette acceptation ne sera pas la même à long terme, « au niveau structurel ». Les analyses de long terme de la croissance et du chômage se sont en effet d’abord développées dans des cadres distincts mettant en avant des déterminants spécifiques (comme la R&D pour la croissance ou les coûts de licenciement pour le chômage) et ce n’est que relativement récemment, au cours des années quatre-vingtdix, qu’un cadre d’analyse commun de ces deux fondamentaux de l’économie s’est développé. Cet article propose donc, de tester pour l’économie marocaine la validité de la relation théorique et empirique appliquée à des données annuelles de PIB réel et de chômage couvrant la période 1986-2019. Il est vérifié l’existence d’une relation non linéaire entre la croissance et le chômage : le chômage cyclique est plus sensible aux variations du PIB (output gap) en phases de récession qu’en phases d’expansion. L’une des relations les plus simples et les plus connues est la loi d’Okun : plus la croissance est forte, plus l’économie génère des emplois.




Publié

15/12/2021

Vol. 3 No 9 (2021)

Rubrique

Articles