Dahhou Nabil 1,
Dib Salma 2,
Kharbouch Omar 3,


Mots clés : Efficience du marché, Marché financiers africains, Marche aléatoire, Runs test, test de racine unitaire, test d’Anderson darling, Test d’autocorrélation, rendements quotidiens.


Résumé :

Les rendements quotidiens des indices boursiers ont été analysées pour étudier la forme faible de l’efficience du marché dans 11 marchés africains. Sur la base d’un ensemble de test, le test d’autocorrélation, le test des runs, le test de racine unitaire et le teste de normalité et pour une période de 6 ans allant du 04/03/2014 au 18/12/20, nos résultats montrent des aboutissements mitigés pour les différents indices. Cependant, les séries de rendements des marchés africains indiquent l’absence de la forme faible de l’efficience informationnelle tels que défini par Fama. Dans l’ensemble nous avons conclu que les rendements quotidiens des indices boursiers ne suivent pas une marche aléatoire dans les pays africains. Par conséquent, il est conclu que les investisseurs peuvent réaliser des gains anormaux en raison de la prévisibilité des cours des indices boursiers de ces marchés.




Publié

01/03/2021

Vol. 3 No 4 (2021)

Rubrique

Articles