ABDOUNI Abdeljabbar 1,
EL FATIMI Abdelkarim 2,
BENJOIUD Zakaria 3,


Mots clés : Employabilité, Trajectoire professionnelle, Diplômés universitaires, Classification Ascendante Hiérarchique -CAH, Université Hassan 1er de Settat.


Résumé

La croissance soutenue des effectifs des étudiants universitaires, en particulier après la mise en œuvre en 2003 du système Licence-Master-Doctorat (LMD) a entrainé, au cours des dernières années, des flux grandissants de diplômés sur le marché du travail. Par conséquent, l’employabilité de cette catégorie est devenue un sujet qui préoccupe et interpelle la population, les décideurs ainsi que les chercheurs. Il s’agit dans ce travail d’explorer et d’étudier la typologie des trajectoires professionnelles des diplômés universitaires au Maroc, Cas des lauréats ayant obtenus leur diplôme en 2009 (cohorte 2008/2009) à l’Université Hassan 1er (UHP) de Settat. Nous exploitons pour cela, une base de données qui provient d’une enquête réalisée en avril 2012 par ladite université, en partenariat avec le Conseil Supérieur de l’Éducation de la Formation et de la Recherche Scientifique, auprès d’un échantillon scientifiquement représentatif de 385 lauréats, trois ans après leur sortie de l’université. L’objectif principal est l’analyse des facteurs déterminants du parcours professionnel d’un lauréat conditionnellement à ses caractéristiques socio-économiques (genre) et scolaires (l’établissement d’appartenance et le type de diplôme obtenu). Nous implémentons pour cela, une classification hiérarchique (Classification Ascendante Hiérarchique -CAH), une méthode qui semble la mieux adaptée pour le traitement de ce type de données. Les résultats obtenus mettent en évidence non seulement le rôle du genre mais surtout de l’établissement d’appartenance et du niveau de diplôme obtenu sur la trajectoire professionnelle qu’un lauréat peut emprunter




Publié

30/12/2020

Vol. 3 No 3 (2020)

Rubrique

Articles