ELHAJRI Aimad 1,

DAO Sabari Christian 2,


Mots clés : Intelligence économique, culture, patrimoine culturel immatériel, Burkina Faso, sauvegarde.


Résumé

L’objet de cette recherche est d’étudier les liens entre l’intelligence économique (IE) et la sauvegarde du Patrimoine Culturel Immatériel (PCI) au Burkina Faso, ce rapprochement peut être perçu comme contre-nature, voire illusoire ou même erroné. Pourtant, il s’agit d’un défi majeur qu’il faut relever à travers une coordination entre l’administration publique, les communautés et les acteurs privés.

Afin de faire la lumière sur notre problématique, nous avons mobilisé le modèle de Daft and Weik. Notre positionnement épistémologique est de type interpretativiste, l’approche est qualitative avec un mode de raisonnement inductif, l’analyse empirique a été menée auprès des différents acteurs privés et publics. Le recours à une approche qualitative exploratoire s’explique par notre objectif qui vise l’exploration et la compréhension.

Les résultats ont été analysés et interprétés par une analyse thématique à la main. Ils font apparaitre l’absence d’une coordination des politiques de sauvegarde du PCI. Ils montrent une certaine méconnaissance des pratiques de l’intelligence économique et montre également le besoin, en formation, des acteurs en matière des pratiques IE.




Publié

30/12/2020

Vol. 3 No 3 (2020)

Rubrique

Articles